Une prime détaxée de 450 euros pour 2 millions de salariés

prime défiscalisée 2019

Exceptionnellement, deux millions de salariés ont bénéficié d’une prime défiscalisée d’un montant moyen de 450 euros. L’Etat a pris cette disposition pour calmer le mouvement des gilets jaunes.

Plus d’1 milliard d’euros versé

Les ministres des Solidarités (Agnès Buzyn), de l’Economie (Bruno Le Maire), du travail (Muriel Pénicaud) et des Comptes publics (Gérald Darmanin) ont affirmé dans un communiqué que le montant total de prime attribuée aux 2 millions de salariés est estimé à plus d’1 milliard d’euros en fin janvier 2019. Un chiffre confirmé par l’INSEE mais qui devrait changer car les entreprises disposent encore de quelques jours jusqu’au 31 mars pour signer un accord concernant l’attribution de cette prime. Ce bonus a été distribué dans plus de 200.000 entreprises, et plus de 40% du montant total octroyé l’a été dans des établissements de moins de 50 salariés.  La dite prime était exonérée d’impôt sur le revenu, de prélèvements sociaux et de cotisations sociales patronales et salariales.

450 euros de prime en moyenne

Le montant moyen de la prime versée est de 450 euros. Toutefois, 37% des salariés bénéficiaires (soit 200.000 d’entre eux) ont reçu une prime de 1.000 euros, le montant maximum autorisé par le gouvernement. Tandis qu’1% d’entre eux ont perçu moins de 100 euros.

Une prime pour les « petits » salariés

En fait, ces 2 millions de salariés représentent environ 10% de l’effectif des travailleurs du secteur privé. Les principaux bénéficiaires sont les ouvriers, les professions intermédiaires et les employés. D’ailleurs, 11% des employés ont reçu cette prime contre seulement 6% des cadres. En fait, cette prime a été offerte aux salariés dont le salaire en 2018 était en-dessous de trois Smic, c’est-à-dire 3.600 euros net.

Les grandes entreprises en faveur de la prime

Ce sont principalement les grandes entreprises qui ont adhéré à l’octroi de la prime, étant donné que le tiers d’entre elles y ont eu recours. A l’inverse, seulement 11% des micro-entreprises  et 13% des PME (petites et moyennes entreprises) y sont favorables.

Un dispositif pour aider à la progression des salaires

L’INSEE affirme que le dispositif de la prime défiscalisée, mis en place par le gouvernement Macron en réponse à la crise des gilets jaunes devrait participer à la « progression notable des salaires réels » au cours du premier semestre 2019. De ce fait, l’acquis de croissance pour les salaires marchands en milieu d’année 2019 devrait être supérieur à 1,8%. Voilà qui devrait aider l’économie française qui réagit légèrement mieux au ralentissement économique mondial par rapport à ses pays voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *