Covid-19 : un nouvel argument de vente pour tous les secteurs

marketing après covid19

La chute de la consommation des articles matériels a fortement impacté le chiffre d’affaires de nombreuses enseignes. Et pour pouvoir remonter la pente, certaines entreprises ont décidé de faire de la pandémie un argument de vente essentiel. De prime abord, l’initiative semble mal placée et pourtant cette option semble se démocratiser.Aujourd’hui, de nombreux secteurs matériels se sont lancés dans une forme publicitaire où le coronavirus est le centre d’attention principal. Focus.

Une stratégie de communication adoptée partous

Pour pouvoir exister et ne pas tomber totalement dans l’oubli par les clients, l’imagination reste une grande technique pour réussir à faire passer son message. Ici, il n’est pas question de réfléchir à des moyens pour mettre en scène de manière originale son produit. À la clé, des idées pour prouver à l’auditoire qu’un bien matériel défini est indispensable en période de pandémie. La mise en corrélationd’un produit au virus covid-19 (etles éléments qui le compose : confinement, gestes barrières…) est donc l’objectif principal de la stratégie.

Les enseignes spécialisées dans la télécommunication ont été les premiers initiateurs de cette méthode inédite de publicité. À travers leurs campagnes, ces dernières ont démontré que la télécommunication était unincontournable dans la vie des individus confinés. Les cours à domicile, les courses de produits de première nécessité en ligne ou tout simplement la prise des nouvelles de ses proches ont été des raisons principales abordées.

Ensuite s’ensuivent les différentes publicités du même style de tous les autres domaines matériels allant de l’automobile aux mobiliers intérieurs. Tous proclamentque rester chez soi ou garder ses distances est un bon moyen pour faire de nouveaux achats. Ils incitent ainsi les spectateurs à travers leurs communicationsà continuer à acquérir des biens matériels même en période de crise.

La publicité bienveillante : le pari gagnant

Et pourtant, sans tomber dans cette nouvelle stratégie de communication décrite par busy-women.fr, les experts dans le domaine avouent que la publicité émotionnelle reste une bonne méthode. Après une variété de publicité prouvant l’utilité des divers matériels en période de crise sanitaire, lesspectateurs pourront avoir de la difficulté à assimiler lesdifférents propos partagés. L’objectif même de l’annonce d’avoir une meilleure visibilité sera peuatteint, puisque le public pourra ne pas se souvenir des enseignes communicantes.

Cependant, avec une déclaration en image qui met en avant le produit tout en implantant un message émotionnel, les auditeurs seront plus enclins à se souvenir de la marque. Ce qui montre que la communication qui met en exergue des sentiments est plus efficiente. Qu’il s’agisse de message de compassion, de soutien émotionnel ou de souhait de bonne santéenvers sa communauté ; la visibilité sera nettement meilleure. D’un côté, cette initiative montrera au public que les marques se préoccupent d’eux. Une démarche qui sous-entend ainsi que le bien-être des abonnées passe avant tout.Et auprès des acheteurs, on valide cette manière de communication. Parce que oui, les clients aiment lorsqu’ils sont au centre des attentions !

Conscients de ce fait, de grandes enseignes telles Disney, L’Oréal ou encore Société Générale ont décidé d’adopter la publicité bienveillante.