Création d’entreprise : Bilan 2018 et prévisions 2019

creation-entreprises-2018

Pourquoi est-il intéressant de dresser le bilan du monde de l’entreprise en 2018 ? Parce que beaucoup de français souhaitent franchir le cap, quitter l’emploi salarié ou lutter contre le chômage, pour créer leur activité. Mais avant de se lancer, il est également important de savoir quelles sont les prédictions pour l’année 2019.

Bilan de l’année 2018 pour la création d’entreprise :

17% d’augmentation. On ne parle pas ici d’inflation, mais du pourcentage des créations d’entreprises en France, en 2018, par rapport à l’année 2017. Sans beaucoup de surprises, c’est le statut d’autoentrepreneur qui permet à beaucoup de personnes de se lancer sans risque financier ou en complément d’une activité salariée. Envie de devenir son propre patron, refus d’une période de chômage trop longue, quelle que soit la raison, beaucoup de français ont décidé de suivre la voie de la création.

Toutes les régions de l’hexagone sont touchées par cette augmentation. L’essentiel, pour le créateur en 2018, c’est de créer son propre emploi. Ainsi, seulement 6% des entreprises créées à cette période permettent l’embauche de salariés. Les femmes, malgré une certaine progression, restent minoritaires, dans la création d’entreprise en France. ¼ seulement des créateurs sont de sexe féminin. Si beaucoup ont osé franchir le pas de la création, pourquoi pas vous ? Quels sont les indicateurs, en 2019, qui peuvent faire fondre vos derniers doutes ?

Prévisions 2019 : Que peuvent attendre les potentiels chefs d’entreprise ?

Fort des chiffres de l’année 2018, le gouvernement a mis en place de nouvelles dispositions pour favoriser encore la création d’entreprise en France. Ainsi, l’ACCRE (Aide aux Chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise), a été revue, à partie du 1er janvier dernier. Il n’est plus nécessaire d’être inscrit au Pôle Emploi (condition sine qua none, auparavant), mais cette mesure reste tributaire d’un plafond de ressources (moins de 2532 euros de revenus mensuels, pour bénéficier d’une exonération totale).

Le gouvernement Macron a également décidé de revoir les plafonds de l’autoentreprise. Ces derniers, en fonction du type d’activité, exigeaient un changement de statut, si les plafonds étaient atteints. Doublés, ils passent à 70 000 euros pour les professions libérales et de services et à 170 000 euros pour les activités commerciales.

En juin 2019, l’INSEE annonçait une hausse de 3% des créations d’entreprises ; dont 2.5 % des microentreprises. Les aides mises en place n’y sont certainement pas étrangères.

Pour autant, quels sont les tendances de la création d’entreprise cette année ? L’écologie est, pour des raisons évidentes, un domaine qui séduit les potentiels créateurs d’entreprise. La raison est simple : Il y a de la demande. Dans la même veine, les produits de soin et de beauté bio, mais aussi le recyclage des déchets ont également le vent en poupe. Non loin derrière, les services aux seniors et les e-commerces sont également porteurs. Que vous ayez envie de créer dans un de ces domaines ou un autre, l’important, est de bien préparer votre projet de création et de réaliser un business plan cohérent. Une étude de marché est également essentielle pour savoir si votre projet est susceptible d’intéresser des clients.

Le monde de la création d’entreprise se porte bien, depuis quelques années. 2019 n’y fait pas exception, que ce soit par les aides gouvernementales revues ou la volonté des français d’apporter leurs compétences, leur idéalisme au service de leur projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *