Crédit sans justificatif d’utilisation

Crédit sans justificatif d’utilisation

Le crédit sans justificatif vous promet des fonds rapides que vous pourrez utiliser librement. Bien qu’il soit plus flexible, il n’en est pas moins strictement règlementé. Contrairement aux idées reçues, le crédit sans justificatif impose des conditions et l’obtenir n’est pas toujours si aisé qu’il n’y parait. Explications !

Règlementation

Le crédit sans justificatif relève de la famille des crédits à la consommation et est encadré par la même législation. La formulation de ce type de prêt relève uniquement d’organismes agréés. Avant de souscrire un prêt sans justificatif, il convient de vérifier préalablement l’agrément du prêteur.

D’autre part, les offres de prêt sans justificatif doivent répondre à des normes strictes. Elles doivent notamment déterminer la nature et la durée de l’opération, le nombre et le montant des échéances ainsi que le coût global du crédit basé sur le TAEG ou taux annuel effectif global. Ce coût tient compte du taux d’intérêt mais également de tous les frais induits par le crédit, frais de dossier, frais d’assurance. Concernant l’assurance emprunteur, la loi Lagarde adoptée en 2011 permet désormais aux emprunteurs de choisir librement l’organisme qui fournira la garantie. Tous ces renseignements sont transmis à l’emprunteur par le biais de la fiche standardisée d’information.

Les formes du crédit sans justificatif d’utilisation

Le crédit sans justificatif prend essentiellement la forme de prêt personnel. Un montant déterminé est accordé à l’emprunteur sans condition d’utilisation. Contrairement aux traditionnels prêts auto ou prêts travaux, le prêt personnel ne prévoit aucune destination. L’emprunteur peut l’utiliser librement et sans devoir rendre des comptes au prêteur. Il peut autant l’affecté à l’achat de véhicule, à la réalisation de travaux qu’au financement d’un mariage.

A côté du prêt personnel, le crédit sans justificatif d’utilisation peut également prendre la forme d’un crédit renouvelable, dit revolving. A la différence du prêt personnel, le prêt renouvelable est un prêt facultatif. Cela signifie que l’emprunteur a le choix d’utiliser ou non le montant qui lui est alloué. Il rembourse uniquement la somme qu’il utilise réellement. Sur la durée prévue par le contrat, le prêt se reconstitue intégralement à chaque fois que les sommes utilisées sont remboursées. L’emprunteur peut ici aussi utiliser librement l’argent. Attention toutefois car le taux d’intérêt d’un crédit renouvelable est nettement plus élevé et il convient de réserver son utilisation aux situations d’urgence.

Les démarches à suivre

Pour retrouver toutes les offres de crédit sans justificatif disponibles, il convient de recourir à un comparateur de crédit qui se chargera également de les trier. Une fois que vous avez trouvé l’offre la plus adéquate, il vous faudra constituer un dossier solide. Le dossier sera composé d’une demande accompagnée d’un certain nombre de justificatifs. Vous devrez notamment fournir :

  • Une copie de votre pièce d’identité,
  • Un justificatif de domicile, une facture à votre nom datant de moins de trois mois pouvant être utilisé,
  • Trois derniers relevés de salaire,
  • Votre relevé d’identité bancaire

L’établissement de crédit ouvrira une enquête pour déterminer la solvabilité de l’emprunteur. Il devra notamment consulter le fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers pour vérifier que l’emprunteur ne fasse pas l’objet d’une interdiction bancaire. Privilégiez les offres de crédit en ligne, plus simple mais surtout plus rapide avec une réponse de principe en quelques heures seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *