Prêt immobilier : épargner pour maximiser ses chances

pret immobilier

L’investissement locatif est un moyen, comprenant certes des risques, mais qui permet l’augmentation effective des revenus mensuels d’un foyer. Si vous désirez emprunter un prêt immobilier afin de pouvoir investir, sachez que vous aurez besoin de faire des économies. Non seulement vos épargnes vous permettront de faire face aux imprévus, mais ils augmenteront aussi vos chances.

L’argent placé en épargne, gage de sécurité en crédit immobilier

Un projet immobilier diffère d’un simple projet personnel. Le premier implique un investissement alors que le second se résume souvent à l’achat d’un bien immobilier. Aux yeux de la banque, dès qu’un emprunteur contracte un prêt immobilier, il encourt un double risque. D’une part, rien ne lui garantit que son patrimoine immobilier sera rentable dans l’immédiat et continuellement. D’autre part, il est tenu de payer des mensualités.  Or, un projet d’investissement locatif ne vous met pas à l’abri d’impondérables de diverses sortes. Le coût des travaux est relatif et en cas d’imprévus, cela risque de faire grimper vos factures. Par ailleurs, il n’est pas certain que le logement en question recevra des locataires dans l’immédiat.

C’est la raison pour laquelle, il faut prévoir un peu d’argent de côté pour pallier ces risques. Vous pouvez aussi négocier avec votre banque pour qu’elle vous accorde un différé de 12 à 14 mois pour mieux vous couvrir contre ces risques.

Pourquoi le reste à vivre compte-t-il plus que le découvert ?

En matière de prêt immobilier, le reste à vivre compte autant que le taux d’endettement qui, pour rappel, ne doit pas excéder 30% de vos revenus. Au moment où vous allez souscrire un crédit immobilier aux fins d’investissement locatif, la banque évaluera en quelque sorte combien vous serez prêt à investir pour votre projet.

Suivant le montant de votre rémunération, vous devez mettre de côté une certaine somme. Après avoir déduit toutes les charges : loyers, mensualités de crédit, électricité, eau, gaz, chauffage, téléphone… Un emprunteur qui perçoit un revenu de 3500 € mensuellement et qui parvient à épargner au moins 750 € sera donc crédible envers la banque.

Par contre, si vous percevez 12 000 € par mois alors que votre compte affiche un découvert d’entre 1000 à 1500 € tous les mois, elle sera encline à vous octroyer du crédit. En matière de crédit immobilier et notamment de projet locatif, l’emprunt n’est donc pas simplement conditionné par votre salaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *