Pronostics de la Banque de France : progression de 0,4% de la croissance française

banque france

Dans l’Hexagone, l’économie semble reprendre son envol. La Banque de France prévoit – pour le premier trimestre de cette année – une hausse de 0,4% de la croissance française. Le gouvernement demeure très optimiste sur ce point, se réjouit déjà à l’idée d’un rebond de l’activité.
Il est vrai que le secteur secondaire a vu baisser sa production, il y a quelques mois. Notamment dans les branches de la sidérurgie, de la chimie et de l’aéronautique. Cependant, d’après les experts, il n’y a pas lieu de s’alarmer, car l’économie française est en train de s’assainir peu à peu.


Une croissance attendue durant une longue phase de récession

Au cours des douze mois précédant l’année 2019, la croissance économique française a subi une baisse. L’essor actuel du secteur immobilier devrait réajuster ce déséquilibre dès février. Cette estimation concorde avec les résultats d’enquêtes de l’Institut national de la statistique et des études économiques.
Le rapport indique une progression de 0,3% par rapport aux résultats du dernier trimestre de 2018. À l’appui, la Banque centrale française a enregistré une légère croissance après la réalisation d’une enquête conjoncturelle mensuelle. Il s’avère que les demandes dans la construction ne cessent d’augmenter.
Les activités industrielles, de leur côté également, progressent ! De nombreux services sont assurés dans presque toutes les branches de profession en France. Malgré une petite baisse observée, en début d’année, dans le secteur des services, les gérants d’entreprises espèrent rectifier le tir avant début mars. Pour ce qui a trait aux trois secteurs clés, dont l’aviation, la métallurgie et l’industrie chimique, la production se rétablit progressivement.


Des mesures en faveur des ménages pour faire rebondir l’économie

Pour soutenir les efforts notés au niveau des différents secteurs, le gouvernement français compte améliorer le pouvoir d’achat des ménages. Pour ce faire, l’État va consacrer un budget de 11 milliards d’euros dans différentes actions. Le but étant de redonner du pouvoir d’achat aux foyers français et de la même manière créer un rebond de la consommation.
L’Observatoire français des conjonctures économiques prévoit donc un pouvoir d’achat d’une moyenne de 440 euros par ménage en 2019. Certains analystes craignent une ruée vers l’épargne et donc une diminution des activités.
Dans tous les cas, les opérateurs économiques s’accordent à affirmer que l’économie française est en train de prendre de l’élan. L’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) prévoit une hausse de 1,3% de PIB. La Banque centrale de France, pour sa part, table sur un résultat de croissance économique de l’ordre de 1,5%. L’État français, de son côté, compte mettre en place une nouvelle politique pour booster la croissance à 1,7%. Pour le moment, cette initiative est déjà matérialisée dans un projet de loi de finances. Espérons seulement que les législateurs l’approuvent afin qu’il soit applicable dans tout l’Hexagone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *